Suite & fin du prix du livre France-Québec: et fin en beauté.

 

Source: Externe

 

Pour des centaines de familles, la vie n’a plus été la même après leur expulsion du territoire de Forillon au début des années 1970. Ce pays grandiose, devenu la nouvelle lubie d’un ministre fédéral qui promettait mer et monde à ses habitants, leur a été volé pour être transformé en parc national.

            Louis et Michelle Synnott ont tenté d’assurer malgré tout le bonheur de leurs enfants. Ils ignoraient que les grandes blessures se transmettent par un canal secret appelé l’inconscient. À seize ans, Janice recevra leur frustration en héritage et se chargera de la vengeance. (éditeur)

 

Dès le début j'ai cru être sur un roman historique de ce coin de Canada dans les années 70, mais rapidement j'ai découvert un roman profond sur la transmission.

Tous les personnages sont mis au même plan, leurs ressorts psychologiques sont disséqués avec brio, dans un très beau style.

 

Que dire des descriptions sensuelles des paysages.....

 

parc-national-forillon-anse-aux-amerindiens

Un très beau roman qui ne se fera pas oublié!

 

En plus j'ai pu fouilleré un peu l'histoire de cette région canadienne à la pointe est du pays, qui vit le premier débarquement de Jacques Cartier en 1534.

Mais c'est aussi l'occasion de découvrir les populations autochtones de ces terres amérindiennes: les Micmacs.