Source: Externe

 

Ce sont donc des rues animées et vivantes qu’il est donné aux photographes, français (Robert Doisneau, Willy Ronis, Raymond Depardon, Édouard Boubat), comme étrangers (Peter Cornelius, Erwin Blumenfeld, Robert Capa, Ervin Marton, Ernst Haas), d’immortaliser en couleurs. Leurs images pleines de charme et de fraîcheur nourrissent aujourd’hui la légende d’un Paris révolu. (éditeur)

 

Je l'ai feuilleté & refeuilleté......crise de nostalgie de l'enfance, quoique je préfère certains aspects (surtout de confort) du XXI°siècle.

 

Quel bond en plus de 50 ans! Toutes les photos ne sont que souvenirs: la droguerie comme celle de mes parents, les soeurs de St Vincent-de-Paul & leurs cornettes; la marchande de violette de la place de l'Opéra, etc