Pour toutes les aiguilles

30 novembre 2022

Bili Bili

 

Dans le cadre de la semaine de l inclusion, j ai lu aux enfants de MS & GS ce bel abum:

 

Source: Externe

 

Recueilli et élevé par une cane, Bili-Bili pense être un canard, comme ses frères et sœurs. Mais que se passera-t-il lorsqu'il apprendra qu'il est un méchant crocodile qui adore manger les canards ? (éditeur)

20221119_150151[1]

 

 

20221119_150235[1]

 

 

 

 

20221130_144107[1]

 

 

20221130_144121[1]

 

 

Chen Chih-Yuan est de Taiwan

 

 

20221130_144050[1]

 

 

 

Les enfants ont bien aimé & ont fait le lien entre des enfants différents dans une famille,

Différents aussi bien dans les familles recomposées qu' avec les enfants handicapés ( il y en a dans toutes les classes accompagnés par les AESH)

 

Par contre j avais choisi avec les bibliothécaires, un autre livre mais trop abstrait peit être pour eux, même en l'expliquant

20221119_150203[1]

 

20221119_150214[1]

 

 

Posté par MartineR à 15:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

27 novembre 2022

1,60 mètres de douceur

 

Avec deux pelotes du mélange de mon gilet

 

Source: Externe

 

Deux pelotes du mélange: Moustache de Fonty & Silky kid de Krembéé

 

Source: Externe

 

Motif: brin de muguet  ,assez facile à réaliser sur 19 rangs

Posté par MartineR à 16:44 - Commentaires [6] - Permalien [#]
11 novembre 2022

Gilet très très doux,

 

Réalisé dans un mélange de mérinos, soie & mohair, je vais l apprécier avec le chauffage très bas!!

 

Source: Externe

 

Modèle fox jacket de Drops, le vrai coloris est plus camel

 

Source: Externe

 

Fil Moustache de Fonty + Soie/mohair

 

Source: Externe

 

Boutons de ma réserve qui sont tout à fait adaptés en taille ,coloris et en nombre pour une fois.

J'avais acheté ces fils merveilleux à la boutique sur un fil à Orsay, ( je vous la conseille en vrai ou sur le net) et j avais commencé un autre ouvrage mais après de multiples erreurs je l ai détricoté ( environ 1.500M!!) pour faire celui-ci déljà réalisé il y a 10 ans et qui est usé, troué............ après j'ai eu une poussée darthrose de l épaule avec interdiction de tricoter; mais je viens de le finir............OUF 

Posté par MartineR à 17:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

En hommage à mes deux grands oncles: André & Georges Bourcier

 

L'un est décédé le 14 juillet 1915 sur le front de l'Est, l autre a fait Verdun & haïssait la guerre

 

Source: Externe

Clairon de l'Armistice 

Clairière de Rethondes en novembre 2018

 

 

Posté par MartineR à 15:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 novembre 2022

Zone grise.............

 

 

Je remonte ce message car cet auteur vient de recevoir le prix Médicis/ Etranger

 

 

 

Un très grand roman

Source: Externe

 

Dans un petit village abandonné de la «zone grise», coincé entre armée ukrainienne et séparatistes prorusses, vivent deux laissés-pour-compte: Sergueïtch et Pachka. Désormais seuls habitants de ce no man’s land, ces ennemis d’enfance sont obligés de coopérer pour ne pas sombrer, et cela malgré des points de vue divergents vis-à-vis du conflit. Aux conditions de vie rudimentaires s’ajoute la monotonie des journées d’hiver, animées, pour Sergueïtch, de rêves visionnaires et de souvenirs. Apiculteur dévoué, il croit au pouvoir bénéfique de ses abeilles qui autrefois attirait des clients venus de loin pour dormir sur ses ruches lors de séances d’«apithérapie». Le printemps venu, Sergueïtch décide de leur chercher un endroit plus calme. Ayant chargé ses six ruches sur la remorque de sa vieille Tchetviorka, le voilà qui part à l’aventure. Mais même au milieu des douces prairies fleuries de l’Ukraine de l’ouest et du silence des montagnes de Crimée, l’œil de Moscou reste grand ouvert...(editeur)

 

Il y a 6 mois jour pour jour l'Ukraine était envahie par la Russie sur ordre de Poutine, mais depuis 2014 la guerre était déjà là.

Avec humour & humanité l'auteur,russophone, nous entraine dans un voyage à travers la zone grise près de Donetsk pour un voyage onirique & pourtant bien réel jusqu'en Crimée.

 

Malheureusement on connait tous les noms ou presque des localités du voyage de cet apiculteur, ancien inspecteur dans les mines du Dombass, siliconé, divorcé amoureux de ses abeilles.

Les horreurs du conflit sont là: les snippers, les morts, l'extermination des Tatars, ........

 

A lire pour essayer de mieux comprendre.

 

 

 

Posté par MartineR à 16:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

07 novembre 2022

Ahurissant

 

Si je ne connaissais pas un peu (beaucoup) ce qui s'est passé en Roumanie durant le communisme , je parlerai d'affabulation.

 

Source: Externe

 

Ma famille maternelle a quitté la Roumanie communiste en 1961. On pourrait la dire "immigrée" ou "réfugiée" . Mais ce serait ignorer la vérité sur son départ d'un pays dont nul n'était censé pouvoir s'échapper. Ma mère, ma tante, mes grands-parents et mon arrière-grand-mère ont été "exportés" . Tels des marchandises, ils ont été évalués, monnayés, vendus à l'étranger. Comment, en plein coeur de l'Europe, des êtres humains ont-ils pu faire l'objet d'un tel trafic ? Les archives des services secrets roumains révèlent l'innommable : la situation de ceux que le régime communiste ne nommait pas et que, dans ma famille, on ne nommait plus, les juifs.
Moi qui suis née en France, j'ai voulu retourner de l'autre côté du rideau de fer. Comprendre qui nous étions, reconstituer les souvenirs d'une dynastie prestigieuse, la féroce déchéance de membres influents du Parti, le rôle d'un obscur passeur, les brûlures d'un exil forcé. Combler les blancs laissés par mes grands-parents et par un pays tout entier face à son passé

 

C'est le récit-enquête glaçant du **troc** de cochons danois contre des juifs. Sonia Devillers (journaliste à France Inter) fille & petite fille d'exportés a enquété depuis que les archives de la Securita sont accessibles

 

Et içi aussi


Je conseille de lire J ai refusé de tuer de M. Haiducu , espion roumain, lui aussi juif & dont le père avait surement connu les grand parent de l auteur.................

 

 

 

Dans le roman Eugénia Lionel Duroy reprenait déjà les horreurs du régime faschiste roumain durant la guerre

Posté par MartineR à 15:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 octobre 2022

Famille je te tue......

 

Source: Externe

 

Déconcertant aussi bien par le thème que par l écriture

On comprend que d'être équilibré dans cette famille ce ne fut pas facile entre les Débré,l'arrière grand-père, grand mandarin de la pédiatrie, fils de grand rabin,  le grand père gaulliste , père de Constitution française, mais aussi député ayant organisé l'exode sinon la déportation des enfants réunionnais.........., le grand père maternel ,ministre de Pétain , mais résistant, la grand mère maternelle, arstocrate fauchée, etc.....

Ses parents qui eux aussi n'ont pas pu survivre, sans les drogues fortes. Un père qu'elle adore aais absent car reporter de guerre, prix Albert Londres.

 


Elle essaie de tout déstructurer pour se retrouver une identité propre.

Elle rejette le nom & la famille Debré mais écrit sous le nom de Constance Debré, allez comprendre. Et qu' en est-il de l avenir psychique de son fils qu'elle na avait pas vu durant 4 ans ??


A lire pour essayer de comprendre

Posté par MartineR à 11:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 octobre 2022

Jusqu'au Golf du Bengale

 

Source: Externe

 

Située à mille kilomètres des côtes de l’Inde, l’île de la Sentinelle abrite le dernier peuple entièrement coupé du monde moderne, les Sentinelles. Personne ne sait d’où ils viennent, quelle langue ils parlent, quelles sont leurs croyances. Seule certitude à leur sujet : cela fait des siècles qu’ils repoussent les étrangers qui se risquent chez eux, voyageurs vénitiens, colons britanniques, naufragés chinois, braconniers malaisiens, monarques européens ou missionnaires venus des États-Unis.

L’île de la Sentinelle raconte l’histoire de ce peuple et celle de Krish et Markus, deux amis que tout oppose, hormis leur fascination pour l’île interdite. L’un est anthropologue, marié à une Américaine et d’origine indienne ; l’autre est un éditeur new-yorkais célibataire et l’héritier d’une immense fortune bâtie dans le marché de l’art.

Emporté par le souffle de l’aventure, L’île de la Sentinelle est un récit sur l’amitié et le temps qui passe, sur les rapports de classes et l’Amérique contemporaine, sur la destruction d’un couple, sur la mondialisation et ceux qui tentent de lui échapper.(éditeur)

Source: Externe

Un roman dont on a peu ou pas parlé mais très intéressant aussi bien par les sujets que par la construction; je l ai pris en médiathèque car j avais entendu parlé de cette ile dans un roman indien il y a quelques années
J'ai trouvé un livre riche de plusieurs sujets très bien traités et avec une fin très inattendue & d'une belle écriture

Source: Externe


A découvrir & faire découvrir. Un auteur à suivre.


Pour en savoir un peu plus sur ce territoire isolé, il y a un aricle de NG et cette critique sur le roman

Posté par MartineR à 16:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
10 octobre 2022

Mission **pulls ** terminée

 

Deux hauts en taille S

Le premier un col/sous-pull

l'autre un sur-pull.

 

 

Source: Externe

 

SnoW Cloud de Drops

Modèle très facile mais mélange d'alpaga bouclé & d'alpaga +soie avec des aiguilles du 8 est désagréable au possible à tricoter

Résultat tout doux.

 

Source: Externe

 

Visit Vienna en Puna de Drops

 

Source: Externe

 

 

Source: Externe

 

 

Source: Externe

 

Modèle très facile à réaliser en 4.5 & 3.5 pour les côtes perlées

 

Toute l 'élégance tient avec les diminutions d'encolure & les côtes perlées en bas ou en emmanchure 

 

Posté par MartineR à 16:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
01 octobre 2022

Plastron / Cache cou ??

 

 

 

Pour passer l'été avec un chauffage au miniumum.

 

 

Source: Externe

 

Snow Cloud de Drops

 

Source: Externe

 

Modèle très facile à réaliser, par contre le mélange quoique doux est très désagréable à tricoter surtout en 8, et en plus je n'avais qu'une circulaire en plstique.

J espère qu'il plaira à ma petite fille qui avait choisi le modèle & les coloris 

Posté par MartineR à 16:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
17 septembre 2022

Révolution

 

 

Source: Externe

 

Le Caire, 2011. Alors que la mobilisation populaire est à son comble sur la place Tahrir, Asma et Mazen, qui se sont connus dans une réunion politique, vivent leurs premiers instants en amoureux au sein d’une foule immense. Il y a là Khaled et Dania, étudiants en médecine, occupés à soigner les blessés de la manifestation. Lui est le fi ls d’un simple chauffeur, elle est la fille du général Alouani, chef de la Sécurité d’État, qui a des yeux partout, notamment sur eux. Il y a là Achraf, grand bourgeois copte, acteur cantonné aux seconds rôles, dont l’amertume n’est dissipée que par ses moments de passion avec Akram, sa domestique. Achraf dont les fenêtres donnent sur la place Tahrir et qui, à la suite d’une rencontre inattendue avec Asma, a été gagné par la ferveur révolutionnaire. Un peu plus loin, il y a Issam, ancien communiste désabusé, victime de l’ambition de sa femme, Nourhane, présentatrice télé, prête à tout pour gravir les échelons et s’ériger en icône musulmane, qu’il s’agisse de mode ou de mœurs sexuelles.

Chacun incarne une facette de cette révolution qui marque un point de rupture, dans leur destinée et dans celle de leur pays. Espoir, désir, hypocrisie, répression, El Aswany assemble ici les pièces de l’histoire égyptienne récente, frappée au coin de la dictature, et convoque le souffle d’une révolution qui est aussi la sienne. À ce jour, ce roman est interdit de publication en Égypte.(editeur)

 

Source: Externe

 

Source: Externe

Roman au combien politique, on comprend que l auteur ne soit plus apprécié en Egypte, ni que son roman y soit en librairie
Dune écriture toujours magistrale on suit les divers protagonistes de la Révolution ayant amené à la chute de Moubarak mais pas à celle de la corruption à tous les niveaux
L auteur par la voix de différents protagonistes nous entraine au sein de cette Révolution & de la place Tahir au centre du Caire. Révolution & révolutionnaires décapités mais peut être encore en gestation sourde.
Un grand livre dans la veine de Naguib Mahfouz

 

Le gouvernement a fait un grand nettoyage de cette place pour les dix ans  de la révolution................

 

Posté par MartineR à 21:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
30 août 2022

Amour de la terre

 

Source: Externe

 

Brun va mourir. Il laissera bientôt ses terres à son fils Mo. Mais avant de disparaître, pour éviter la faillite et gommer son image de pollueur, il décide de couvrir ses champs de gigantesques éoliennes. Mo, lui, aime la lenteur des jours, la quiétude des herbages, les horizons préservés. Quand le chantier démarre, un déluge de ferraille et de béton s'abat sur sa ferme. Mo ne supporte pas cette invasion qui défigure les paysages et bouleverse les équilibres entre les hommes, les bêtes et la nature. Dans un Jura rude et majestueux se noue le destin d'une longue lignée de paysans. Aux illusions de la modernité, Mo oppose sa quête d'enracinement. Et l'espoir d'un avenir à visage humain. Avec Mohican, Eric Fottorino mobilise toute la puissance du roman pour brosser le tableau d'un monde qui ne veut pas mourir. (éditeur)

 

Roman dense sur l évolution de l agriculture dès la sortie de la guerre de 39/45
Sur les dilemmes des agriculteurs face à la solitude, aux pressions des institutions pour garder leur identité & celles de leur terre

 

Source: Externe


Bel exemple d'amour filial & parental
Par contre la dernière partie m a paru tirer par les cheveux

 

 

Posté par MartineR à 09:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
23 août 2022

Alger la juive & musulmane

 

Source: Externe

 

Au début des années 1990, Emily quitte le Minnesota pour s'installer à Bordeaux. Sur les bancs de l'université, elle rencontre Daniel Atlas, un Juif algérien dont elle tombe amoureuse. Il n'est encore qu'un jeune dandy lorsque la guerre civile déchire son pays, l'obligeant à quitter Emily et la France.
De retour à El Biar, le quartier de son enfance, Daniel retrouve ses parents isolés et menacés. Cette illustre famille de commerçants, qui a connu l'Algérie colonisée puis indépendante, a choisi de rester sur cette terre envers et contre tout. Bien des années plus tard, Becca, une jeune Américaine, fera elle aussi le voyage jusqu'à Alger pour mieux comprendre leur lignée.( éditeur)

 

J'avais vu un entretien de cette écrivaine sur Arte & son livre m'avait questionné, lorsque je l ai trouvé en médiathèque je la pris au prêt mais j ai été décue.

https://www.arte.tv/fr/videos/108395-001-A/alice-kaplan/

 

La partie historico-politique est excellente de précision, pour relater la vie des juifs algériens & algérois mais non pieds noirs d'avant les accords Crémieux jusqu'à la fin de la guerre civile des années 90.


Par contre l intrigue romanesque ne me parait pas crédible & moins bien écrite.


C est quand même un bon livre qui permettra à beaucoup de comprendre cette société algérienne multiple

 


En complément le roman graphique de Benjamin Stora donnera un autre éclairage/ Histoire-dessinee-des-juifs-d Algerie

Posté par MartineR à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
21 août 2022

Famille, qui es-tu ??

 

Source: Externe

 

Le fils, c’est André. La mère, c’est Gabrielle. Le père est inconnu.
André est élevé par Hélène, la sœur de Gabrielle, et son mari. Il grandit au milieu de ses cousines. Chaque été, il retrouve Gabrielle qui vient passer ses vacances en famille.
Entre Figeac, dans le Lot, Chanterelle ou Aurillac, dans le Cantal, et Paris, Histoire du fils sonde le cœur d’une famille, ses bonheurs ordinaires et ses vertiges les plus profonds, ceux qui creusent des galeries dans les vies, sous les silences.(éditeur)

 

Une très belle découverte lue en une nuit.

Je ne connaissais pas du tout cette autrice, je l avais entendue au micro d'Agustin Trapenard.


Roman sur LE secret de famille ,secret partagé...sans pathos rajouté inutilement ni **sauce psy**
Une écriture ciselée
Par contre j ai été , au départ , assez gênée par les allers & retours dans le temps, mais une fois les repères pris c est même plaisant
Autre difficulté; aucun paragraphe permettant de souffler dans la lecture du chapitre,
A découvrir.

Très intéressant entretien qui complète et/ou donne envie de lire ce roman

 

Posté par MartineR à 18:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
19 août 2022

Bissap

  Avec la chaleur il peut être bon de varier les boissons, voiçi la recette du Bissap; il y a autant de recettes que de familles.

 

Une petite poignée de fleurs d'hibiscus, (le rincer s'il a été acheté en vrac sur un marché en Afrique),le faire bouillir 5' dans environ 1l d'eau.

Dans un pot à tisane,raper du gingembre frais,mettre quelques feuilles de menthe, verser dessus le bissap filtré, sucrer légèrement ( pour moi sirop d'agave),ajouter 1ou 2 cuillère(s) de fleur d'oranger.

Boire frais & non glacé, mais il est possible de le congeler dans des petits sacs et le déguster comme un granité. Ce que l'on trouve sur tous les marchés du Mali.

DSCN1130

Il est possible de rajouter un jus de fruit ananas ou goyave.  

 

 

Posté par MartineR à 15:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
22 juillet 2022

Petite layette

 

Mon binome en BCD a eu une très petite-fille à la mi-juin, cette petite puce va bien et a pu rentrer chez ses parents a un mois pour ses 2.000g.

 

Je lui ai tricoté un ensemble en taille naissance (fil Fabel de Drops en 2.5 & 3)

 

Source: Externe

Brassière en RR de La Droguerie, un modèle que je pourrai tricoter les yeux fermés

Source: Externe

 

Source: Externe

 

Petit short Drops à réhausse au dos pour y loger les couches de façon harmonieuse.

 

 

Source: Externe

 

 

Source: Externe

 

Le plus difficile: trouver pour faire un joli paquet

Posté par MartineR à 13:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
20 juillet 2022

Martinique maintenant

 

Le hasard des lectures en passant par la médiathèque me permet d explorer la Martinique mais au début du XX° siècle.

 

Source: Externe

*** Wadi stationnait aux pieds du Christ-roi, tenant d'une main
une valise fatiguée, de l'autre un journal avec lequel il tentait
de se protéger de la férocité du soleil tropical. Tout autour
s'agitaient marchandes de légumes, débardeurs, djobeurs
poussant leurs charrettes à bras hétéroclites, chauffeurs de
taxi-pays qui jargouinaient sans arrêt dans une langue pour lui incompréhensible. Il s'étonnait qu'ils fussent pour la plupart d'un noir d'ébène, hormis quelques visages couleur de miel.
Soudain, un gamin rieur le tira par la manche : "La Syrie, tu
vas fondre sur toi-même, oui ! Ha-ha-ha !" A la fin du XIXe
siècle, des centaines de milliers d'habitants issus des pays du Levant, Syrie, Palestine, Liban et Jordanie, émigrèrent en
Amérique du Sud et dans l'archipel des Antilles. Ils furent
désignés sous le nom générique de "Syriens". Wadi est l'un
d'eux. Quand il débarque à Fort-de-France dans les années
1920, le dépaysement est total. Il est à la recherche de son
oncle Bachar, qui l'a précédé à la Martinique au début du
siècle. Wadi a tout à construire dans ce nouveau pays où il va
vivre de multiples aventures et croiser de nombreux
personnages : Fanotte, la superbe et fantasque revendeuse,
Bec-en-Or, le crieur de magasin, Ti Momo, le fier-à-bras
amateur de combats de coqs, des maîtres en sorcellerie, un
boutiquier chinois, un prêtre hindou, et bien d'autres encore,
caractéristiques du melting-pot antillais... En célébrant
l'épopée des Levantins à la Martinique, Rue des Syriens est
aussi un grand roman sur l'intégration qui plaide pour une identité mosaïque.*** (éditeur)

 

Quelle langue........!!!Raffinée, choisie, précise!


Raphael Confiant nous entraine dans cette Martinique-Amérique de la première moitié du XX°, où se côtoient se mêlent ou s'ignorent les différentes composantes de la société martiniquaise


Le protagoniste, Wadi , nous y promène avec délectation, surprise & avec beaucoup de tolérance.


Il est à noter que Raphael Confiant est linguiste et m a fait découvrir la richesse de cette langue créole si inventive.

 

J'ai visionné le documentaire visible en replay sur les Blancs Matignon de l île de Guadeloupe, très complémentaire. 

 

 

 

Posté par MartineR à 16:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
03 juillet 2022

Culinaire.!!!!

 

Magnifique portrait revisité.

 

Source: Externe

 

Un des meilleurs livres de Maryse Condé, très différent de tous ses autres romans que j ai pu lire
C'est le récit autour de la personne sa grand'mère: Victoire; mais aussi le portrait de sa propre mère.
Récit de cette société multiple & très complexe des Caraïbes surtout ici à la Guadeloupe en cette fin du XIX° & XX°siècle.
C est aussi la recherche des origines & des secrets de famille ( pas trop cachés)


Un vrai travail d'auto-analyse familiale

Source: Externe

 Grand Bourg Marie Galante

 

Source: Externe

 

Pensionnat Versailles où fut scolarisée sa mère une des premières institutrices noire au début du XX°

 

Un lien interessant sur ce livre

 

Posté par MartineR à 19:37 - Commentaires [4] - Permalien [#]
02 mai 2022

Les **loups**

 

20220502_141746[1]

 

 

 

20220502_145606[1]

Impitoyable réquisition sur les abus sexuels subis par les enfants autochtones au Québec dans les pensionnats catholiques à partir de 1936

Après Kukum, l auteur lui-même d origine Innu, dresse un portrait de cette période enfin dévoilée.
4.000 enfants y sont morts sur 150.000.

. Une commission d enquête fédérale a dénoncé un génocide culturel

J ai lu ce livre en une nuit.

 

20220502_145619[1]

 

 

 

Source: Externe

 

Enquête sur ce pensionnat

 

 

Posté par MartineR à 15:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
26 avril 2022

Reprise de la tricothérapie

 

Merci au petit Melchior de m avoir remise les aiguilles dans les doigts, c'est si salvateur sauf pour les articulations.

 

20220426_084139[1]

 

Modèle gratuit **petit lutin**

20220426_084201[1]

 

Fil Partner 3.5 de Phildar

Posté par MartineR à 11:55 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :