Pour toutes les aiguilles

17 janvier 2019

La plus belle.................bien sùr

 

 

C 'est Saint Martin du Tertre, le village des mes aieuls 

Cliquez sur le lien pour voter ......

 

DSCN1187

 

Le château du duc de Massa qui fut après un sanatorium

 

DSCN1172

 

La tour, point culminant de la Seine & Oise (Ile-de-France)

Mais aussi beaucoup d'autres lieux ou personnages

Le balcon de l Ile de France;enfant à la fenêtre des chambres ont voyait tout Paris qui est à 30 km à vol d oiseau & le 14 juillet un nombre important de feux d artifice 

 

C est aussi la forêt de Carnelle avec la Pierre Turquaise & à quelques km: Royaumont

Posté par MartineR à 21:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 janvier 2019

Au domaine de l enfance

 

Ce matin,en BDC,les enfants étaient très ( très ) demandeurs de lecture, au moins QUATRE pour chaque groupe, avec bien sûr des histoires de loup mais pas que........

 

Un très joli conte chinois mais que l on retrouve dans le monde entier; j'ai lu ce livre aux 4 ans.

 

9782278077960-001-T

 

Le temps d’une nuit, une mère doit laisser seuls ses deux enfants. Mais voilà qu’un ours se fait passer pour leur grand-mère et vient leur rendre visite avec une seule envie : les dévorer ! Din’Roa se méfie de cette grand mère à la grosse voix et aux dents pointues. Et elle ne s’en laissera pas conter !(éditeur)

 

Une très belle écriture de JL Le Craver avec un vocabulaire riche, précis & les superbes illustrations de Martine Bourre 

C est la version chinoise du Petit chaperon rouge, avec une grande soeur très dégourdie qui protège son petit frere avec intelligence

Un vrai plaisir de lecture comme toujours avec la collection Petits petons de Didier Jeunesse , si vous devez faire un cadeau à un enfant entre 3 & 5/6 ans,......... un petit peton 

 

Autre lecture pour la grande section (5 ans) cette fois-çi

 

Bon-anniversaire-Lulu-

 

 

J'aime beaucoup l'écriture de Daniel Picouly aussi bien pour les adultes que pour les enfants, j ai une certaine tendresse pour Lulu Vroumette

 

L'anniversaire de Lulu approche... ses amis veulent lui préparer la plus belle des surprises, ils se réunissent en cachette : les idées les plus farfelues leur viennent à l'esprit, mais devant Lulu ils font des mystères... Alors, Lulu les croit fâchés ! Quel malentendu ! La maîtresse s'en mêle, il faut que Lulu soit rassurée et que la fête soit belle. Mais comment lui faire la plus belle des surprises ?( éditeur)

Là encore aucune concession sur le vocabulaire, des illustrations chatoyantes de Fréderic Pillot, une belle histoire d'amis & d amitié 

Cerise sur le gâteau, je ne m étais aperçue que j avais une nouvelle élève dans mon dos: la directrice & leur ancienne maîtresse....et en plus la maîtresse avait un beau rôle dans cette histoire.

Posté par MartineR à 14:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
14 janvier 2019

Crawl & crawl...........à saturation

 

Source: Externe

Nager. Nager pour fuir les contraintes, pour échapper aux vies imposées, aux destins réduits, aux disciplines. C’est ce qu’a sans doute ressenti Jackie toute sa vie, démarrée en 1919 et prolongée pendant presque un siècle dans une liberté secrète, obstinée, qui la fit jusqu’à la fin parcourir des kilomètres pour aller se baigner sur sa plage préférée, à Villefranche-sur-Mer. Entre-temps elle s’était mariée, avait quitté Lyon pour Arcachon, puis, devenue jeune veuve, avait échangé le cap Ferret contre le cap Ferrat, avec sa mer plus chaude, son grand été.

Qu’a-t-elle légué à sa fille Chantal ? Quelque chose d’indomptable, ou de discrètement insoumis, et cette intuition que la nage est l’occasion d’une absolue liberté, comme lorsque jeune fille, au début des années 30, venue à bicyclette depuis Viroflay où la famille s’était établie, Jackie avait, en toute désinvolture, enchaîné quelques longueurs dans le Grand Canal du château de Versailles sous l’œil ahuri des jardiniers (éditeur)

 

Très décue par cette lecture, j avais apprécié **l échange des princesses** & **l'adieu à la reine** Deux romans historiques écrit avec brio par cette universitaire ; mais là, j ai eu du mal à terminer la lecture. Par moment l écriture est **précieuse** pas du tout en rapport avec le sujet. je ne sais toujours pas si c est le portrait de sa mère ou le sien à travers des souvenirs d enfance.......    

 

Posté par MartineR à 15:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
07 janvier 2019

Je m amuse avec des restes d alpaga

Source: Externe

 

Je sais qu 'elle en avait envie, alors deux rectangles & hop ......;;dans une enveloppe à la poste

Posté par MartineR à 21:08 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
06 janvier 2019

Deux à multiplier par Trois

 

Six chaussons de lit. !!!!!!

Mes petits enfants ont eu l habitude du chauffage par le sol dans leur ancien logement ( détruit car non réhabilitable!!) & ils ont toujours froid aux petits petons.

 

DSCN3125[1]

 

Un modèle très simple du calendrier de l Avent de Drops

Des restes de laine ( laine+alpaga & Soie+merinos)

DSCN3126[1]

 

 

Des aiguilles du 5 & beaucoup de point mousse... 

DSCN3127[1]

 

Posté par MartineR à 10:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 décembre 2018

Chaud,chaud les m...........itaines

 

Elle est arrivée fin octobre en France et jusqu'içi elle n'avait vécu qu'à Dakar & Ryad........alors les mains ont besoin d'une paire de mitaines bien chaudes à mettre sur les gants.

Un reste d'alpaga bien doux & quelques jours plus tard:

 

Source: Externe

Posté par MartineR à 16:08 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
26 décembre 2018

Soleil dans la verrine

 

Pour un résultat bluffant & un coût minime: des verrines ensoleillées

 

Source: Externe

 

Pour 6 verrines:

  • Faire bien cuire 600gr de carottes(sable)& un oignon moyen en morceaux dans 200ml de lait de coco & autant d'eau.
  • Bien mixer, pour être entre le potage & la purée ( il faut mieux rajouter du jus de cuisson), mettre une bonne CC de curcuma, cela ne donne pas de goût mais une jolie couleur,
  • Je l ai fait la veille,  au dernier moment j'ai remixé en ajoutant un jus de citron vert bio & le zeste de ce citron.
  • Décorer ici avec de l aneth pour contraster les coloris  

Même la plus difficile a aimé.............

 

Posté par MartineR à 14:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
20 décembre 2018

1873 mètres et c est validé

 

 

1873 mètres soient 25 pelotes moins 2 mètres de Népal: 2 pulls & deux tours de cou

DSCN1074

DSCN3103[1]

 

 

Une écharpe d'ado doit être très longue.......1.90M de côtes anglaises ( c est du surplace comme tricot!!)

 

DSCN3102[1]

 

 

Un snood moebius car c est pratique & chaud!

 

DSCN3104[1]

 

 

 

Source: Externe

 

 

 

Source: Externe

 

J'espère que les demoiselles seront ravies, mon petit garçon lui préfère un sweat du commerce!

 

PS post-Noël, elles étaient si contentes qu'elles ont porté pull & tour de cou malgré le chauffage!!!

Posté par MartineR à 10:25 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 décembre 2018

Re-bonjour Magnolia

 

Il y a longtemps que je n avais pas cousu. Un trop)petit sac est sorti sous le pied de biche de ma MAC cet après midi.

 

IMG_20181210_120122[1]

 

 

J ai fait mon patron en fonction d un sac plastique du commerce & des photos de **knot bag japonais**

IMG_20181210_160546[1]

 

 

Mes tissus ne sont pas les meilleurs car l un est épais (Ikea) & l autre très fin (Wax)

IMG_20181210_162425[1]

 

Ca sera pratique pour y glisser clefs, porte monnaie & Iphone.

A refaire en plus grand, c est simple & rapide

Par contre, il va falloir que je prenne Rv chez l OPH car je suis de plus en presbyte........

PS; Magnolia ma MAC Janome

 

Posté par MartineR à 16:35 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
09 décembre 2018

Et de DEUX

 

Toujours en Népal, toujours raglan avec une jolie torsade sans aig intercalaire & toujours sans couture, sauf deux minuscules coutures de six points.

 

DSCN3100[1]

 

 

DSCN3101[1]

Modèle Drops en taille S pour ma grande de 14.5 ans avec à peine 8 pelotes en un joli bordeaux

 

Posté par MartineR à 12:52 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
04 décembre 2018

Guadeloupe & famille

 

DSCN0692

 

Dans la famille Ezéchiel, c'est Antoine qui mène le jeu. Avec son "nom de savane", choisi pour embrouiller les mauvais esprits, les croyances baroques et son sens aigu de l'indépendance, elle est la plus indomptable de la fratrie. Ni Lucinde ni petit frère ne sont jamais parvenus à lui tenir tête. Mais sa mémoire est comme une mine d'or. En jaillissent mille souvenirs-pépites que la nièce, une jeune femme née en banlieue parisienne et tiraillée par son identité métisse, recueille avidement. Au fil des conversations, Antoine fait revivre pour elle l'histoire familiale qui épouse celle de la Guadeloupe depuis les années 50: l'enfance au fin fond de la campagne, les splendeurs et es taudis de Pointe-à-Pitre, le commerce en mer des Caraïbes, l'irruption du roi béton, la poésie piquante du créole, et l'inéluctable exil vers la Métropole…..(éditeur)

 

Roman sur l évolution d une famille en Gudeloupe & métropole à partir des années 50; mais aussi photographie de la vie d'une classe paysanne vers la ville puis la région parisienne

Style très agréable. Un bon moment de lecture

Posté par MartineR à 11:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
25 novembre 2018

D'après un basique

 

Un cahier des charges simple: un pull en bordeaux (comme les baskets!!), des fentes,un peu plus long derrière que devant......

Source: Externe

 

En fait il n est pas rose comme sur la photo, mais un beau rouge foncé, j'ai fait de fausses coutires avec deux points de mousse, car ce pull est sans couture 

8 pelotes de Népal de Drops avec des aiguille n°5

Le modèle gratuit est là:  

Posté par MartineR à 11:28 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 novembre 2018

Les croix de bois

 

Dans le cadre du centenaire de l 'Armistice de 1918, la médiathèque & la municipalité offrait un spectacle de lecture: Les Croix de Bois de Roland Dorgelès.

Source: Externe

Ce livre fut écrit dès la fin de la guerre, c'est Proust qui a eu le Goncourt par deux voix d'avance en 1919 


J avoue en avoir lu quelques extraits il y a bien, bien longtemps..........

Source: Externe

Une lecture/spectacle de plus d'une heure & demi, tout en finesse, justesse & humour.

Source: Externe

 


Trois excellents commédiens d'une troupe locale , une mise en scène avec des solos de flute à bec, traversière & flute alto.

Les Croix de Bois 14-18

Source: Externe

 

 

 

 

Posté par MartineR à 13:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
11 novembre 2018

L Histoire sur place

 

Lors des vacances scolaires, j essaie d'enmener mes petits enfants dans un lieu en lien avec l actualité, l'histoire &/ou les programmes scolaires, cette année direction la clairière de Rethondes, j y suis allée au début des années 70; à cette époque aucun musée, seulement le wagon où on entrait.

 

 

DSCN3061

 

 

 

DSCN3033

 

 

 

DSCN3034

 

 

DSCN3035

 

 

 

DSCN3036

 

 

DSCN3037

 

 

 

DSCN3038

 

 

 

DSCN3039

 

 

 

DSCN3040

 

 

 

DSCN3042

 

DSCN3043 - Copie

DSCN3044

 

DSCN3046

 

 

 

DSCN3047

 

 

DSCN3048

 

 Le clairon ayant sonné l armistice.

 

DSCN3049

 

 

 

DSCN3050

 

 

 

DSCN3051

 

Le diplomate & le militaire.

 

DSCN3052

 

 

 

 

DSCN3053

 

 

DSCN3054

 

Les français, sachant que la délégation allemande n a été photographiée que de loin & de dos!

 

DSCN3055

 

 

 

DSCN3056

 

 

Tout ce qui reste du wagon de 1918, il a été détruit sur ordre d'Hitler en Allemagne en 1940

DSCN3057

 

 

DSCN3058

 

Des films (archives de l armée) de l époque sur le travail des femmes, la vie dans les tranchées sont visibles avec des lunettes 3D, Très bien pour les enfants & les autres........

Le musée offre de voir des daguerréotypes sur tous les champs de bataille & aussi sur les bléssés.

 

Le jour où nous y étions nous avons croisé la 3 avec C Matausch en repérage pour la journée du 10/11 .

 

Une visite un peu loin de chez moi, mais très utile & qui en plus m a coùtée un PV de 90€ pour un dépassement de 5km dans un village tout en longueur!!!!

 

 

 

 

Posté par MartineR à 21:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
19 octobre 2018

Au parc le 18 Octobre

 

IMG_20181018_142047[1]

 

 

 

IMG_20181018_141651[1]

 

 

Arbre aux 40 écus (en or)

IMG_20181018_141546[2]

Posté par MartineR à 08:39 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
18 octobre 2018

Voyage aux Caraîbes & chez les impressionnistes

 

Source: Externe

Elle s'appelle Rachel et vit au paradis. C'est à Saint-Thomas, une île caraïbe, à la fin du XVIIIe siècle. Comme beaucoup de familles chassées par les pogroms, les Manzana Pomié, se sont réfugiés là, dans ce comptoir danois où tous vivent dans le rêve et la vénération de la France. Rachel l'enfant sauvage grandit, épouse Isaac Petit, veuf, trois enfants, lui en donne trois autres. Isaac meurt alors qu'elle attend le quatrième. Rachel élève les sept, reprend le commerce de son mari, elle a 29 ans. Pour l'aider, elle fait appel à un neveu, Frédéric, 22 ans, s'éprend de lui, attend un nouvel enfant, veut se marier. La communauté s'y oppose. Le couple tient tête, ils auront trois autres fils, Alfred, Aaron et Camille. Tous portent le nom de leur père, Pissarro. L'histoire commence.(éditeur)

 

Source: Externe

 

Une biographie romancée de la mère (Rachel Pomié-Petit-Pizzaro) du père de l impressionnisme: Camille Pissaro

On voyage dans l'île de ST Thomas ( actuellement ) île Vierge dans la communauté juive souvent d 'origine marrane & dans les communautés des créoles &/ou des esclaves, puis dans le Paris haussmannien

C'est passionnant, très bien écrit & surtout bien traduit; une belle découverte fortuite

 

Source: Externe

 

Posté par MartineR à 07:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
10 octobre 2018

 

Lu dans le cadre de **Parlons bouquins**

Source: Externe

 

Par une soirée d’août, Antonia, flânant sur le port de Calvi après un samedi passé à immortaliser les festivités d’un ma­riage sous l’objectif de son appareil photo, croise un groupe de légionnaires parmi lesquels elle reconnaît Dragan, jadis rencontré pendant la guerre en ex-Yougoslavie. Après des heures d’ardente conversation, la jeune femme, bien qu’épuisée, décide de rejoindre le sud de l’île, où elle réside. Une embardée précipite sa voiture dans un ravin : elle est tuée sur le coup.
L’office funèbre de la défunte sera célébré par un prêtre qui n’est autre que son oncle et parrain, lequel, pour faire rempart à son infinie tristesse, s’est promis de s’en tenir stric­tement aux règles édictées par la liturgie. Mais, dans la four­naise de la petite église, les images déferlent de toutes les mémoires, reconstituant la trajectoire de l’adolescente qui s’est rêvée en photographe, de la jeune fille qui, au milieu des années 1980, s’est jetée dans les bras d’un trop séduisant militant nationaliste avant de se résoudre à travailler pour un quotidien local où le “reportage photographique” ne sem­blait obéir à d’autres fins que celles de perpétuer une collec­tivité insulaire mise à mal par les luttes sanglantes entre clans nationalistes.
C’est lasse de cette vie qu’Antonia, succombant à la tenta­tion de s’inventer une vocation, décide, en 1991, de partir pour l’ex-Yougoslavie, attirée, comme tant d’autres avant elle, dans le champ magnétique de la guerre, cet irreprésentable.
De l’échec de l’individu à l’examen douloureux des apories de toute représentation, Jérôme Ferrari explore, avec ce roman bouleversant d’humanité, les liens ambigus qu’entre­tiennent l’image, la photographie, le réel et la mort.( éditeur)

 

Déroutée par le style; des phrases qui n en finissent plus sauf pour le châpitre sur la guerre en Yougoslavie.

Je ne suis pas rentrée dans cette symbolisme du nationalisme corse, de sa religiosité pour les obsèques

On découvre Anatonia( le principal personnage avec son parrain/prêtre)à travers la photographie & son langage  

 

Posté par MartineR à 08:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
09 octobre 2018

La reprise........

 

 De jolis & confortables coussins, des **maîtresses** qui ont vidé leurs étagères vers la BCD.......

 

IMG_20181009_091355[1]

 

C est la reprise de la lecture avec les enfants de maternelle; nous avons pu suivre une formation au Kamishibaï, il va falloir un peu s entrainer car c est une nouvelle façon de lire, mais si ludique.

Source: Externe

Posté par MartineR à 11:29 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
07 octobre 2018

Les rues de Paris

 

Source: Externe

 

Lors de mes promenades parisiennes dans les années 70, j avais pris l habitude de noter les noms des rues & quartiers puis de chercher l'origine dans ma **bible**: le Hillairet;  c est passionnant.


Maintenant on trouve souvent une borne indicative devant les monuments, c est ainsi qu'allant à l hôpital Tenon assez souvent j ai découvert que Verlaine y avait été soigné 

 

J ai aussi plusieurs livres des éditions Parigramme qui permettent de jolies découvertes

Source: Externe

  

Mon **chouchou**

 

 

Source: Externe

et aussi deux petites pepites d'Actes Sud

Source: Externe

Posté par MartineR à 10:54 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
05 octobre 2018

Chez les Abénaquis.

 

Source: Externe

 

L'Amérique du Nord. L'après-guerre. Le rêve américain bat son plein. Grosse voiture, grosse maison, grosse vie. Chacun y est convié. Bien sûr, pour quelques-uns, des obstacles se dressent sur la route menant à la prospérité et au bonheur. 

C'est le cas de Johnny, né à Odanak, réserve indienne campée entre Montréal et Québec. Là où les rues ne sont pas pavées, où les maisons, jamais achevées, trop petites, renferment des femmes transies de piété et des hommes qui ne veulent que chasser. Là où il faut, pour chaque proie mise à mort, offrir un sacrifice expiatoire. Là où le jardin est un sanctuaire pour les sépultures de sours suicidées, tuées. Pour fuir cette misère crasse, on monte à Montréal évidemment. Et surtout, parce qu'on a le teint mat et l'oil noir, on se fait passer pour un Italien et on commence à accomplir les sales boulots de la petite pègre. On fait passer de la viande avariée à la frontière du Vermont, des cigarettes de contrebande jusqu'à Oka. Puis des choses beaucoup plus risquées.

Pour Valentine, le chemin est plus court. Pour sortir de l'abrutissement de Ville-Émard, il lui suffit de prendre le bus et de participer à un concours de hot pants au centre-ville. Elle est belle, elle a des jambes magnifiques, elle le sait. Sa blondeur et ses yeux clairs font tourner la tête des hommes. Johnny l'attend au pied de l'estrade.

Pour échapper à l'indicible, au vide dévorant de leurs origines, ils s'acharneront. Rien, ni la fuite ni les renoncements ni les sacrifices, n'arrêtera le mouvement sans retour qu'ils ont amorcé en voulant changer de vie. Et c'est cet héritage trouble qu'ils laisseront à leurs enfants. (éditeur)

 

Source: Externe

 

Lu dans le cadre du prix France Québec


Une écriture cinématographique mais très actuelle par rapport au sujet: nous sommes dans les exclus amérindiens du Québec

 

Source: Externe


On s attache à la personnalité de Jonnhy , mais je n ai pas du tout accroché avec cette auteure.

Posté par MartineR à 08:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :