Pour toutes les aiguilles

21 mai 2017

Faire son choix ............

 

 

Mais attention, ce sera difficile, très difficile.

DSCN1883[1]

 

 

 

DSCN1884[1]

 

 

DSCN1886[1]

 

 

 

DSCN1887[1]

 

 

 

DSCN1890[1]

 

 

 

DSCN1891[1]

 

 

Tourner la tête

DSCN1892[1]

DSCN1893[1]

 

 

 

DSCN1894[1]

 

 

DSCN1895[1]

 

Des géraniums odorants à de multiples senteurs plus originales les unes que les autres.

DSCN1896[1]

 

 

 

DSCN1897[1]

 

 

 

DSCN1898[1]

 

 

Beaucoup de nouvelles variétés

DSCN1900[1]

 

Et encore je ne vous ai pas photographié ni les légumes ni les aromatiques.......ni les plantes en pot!

 

Cet horticulteur (Dubois) est à Olivet avec des prix défiants toutes les jardineries.

Posté par MartineR à 11:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

20 mai 2017

Coexistence de roses

 

 

DSCN1901[1]

 

Ciboulette, mignardises,sedum à la cuisine. 

Posté par MartineR à 08:35 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
19 mai 2017

Pas secret du tout

IMG_20170517_120801[1]

 

Paris 13°

Posté par MartineR à 10:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 mai 2017

Au parfum délicat

 

DSCN1879[1]

 

 Très légèrement odorante mais si belle!

DSCN1882[1]

Posté par MartineR à 08:54 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
15 mai 2017

Localement

 

DSCN1877[1]

 

 

Quand les légumes sont produits localement & vendus sur le marché, toute la saveur est là.

 

Un délice avec seulement une vinaigrette.

Posté par MartineR à 08:03 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

09 mai 2017

Vert & rose

 

 

DSCN1876[1]

 

 

Sur le rebord de ma fenêtre de cuisine

DSCN1873[1]

 

Une des fines herbes que je péfère, des recettes içi

Posté par MartineR à 12:34 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
08 mai 2017

Campagne anglaise au début du XX°

 

Source: Externe

 

Petit roman pris au hasard sur le tourniquet de la BM, mais belle découverte d'un auteur pour moi inconnu

 

C'était le 30 mars. Un dimanche. Un jour que l'on appelait le dimanche des mères. » C'était un jour de début de printemps éclaboussé d'une lumière digne du mois de juin. Et malgré toute cette clarté, ce ciel bleu vif, cette tiédeur inattendue de l'air, un jour empreint de mélancolie : nous sommes en 1924, et ces mères que l'on fête n'en finissent pas de porter le deuil des fils que la guerre leur a enlevés. Ce n'est a priori pas le problème de Jane. Elle a 23 ans, elle est orpheline, et contrairement aux autres domestiques auxquels leurs maîtres ont donné congé pour l'occasion, elle n'a donc pas de mère auprès de laquelle se rendre et passer la journée. Une parenthèse de quelques heures de pleine liberté s'ouvre ainsi devant elle. Elle aurait pu rester lire au jardin — par exemple Joseph Conrad, qu'elle vient de découvrir — ou parcourir la campagne du Berk­shire à bicyclette. Au lieu de cela, c'est son amant qu'elle rejoint en secret — il s'appelle Paul, c'est un jeune homme de bonne famille, à la veille d'épouser une jeune fille de son milieu et de mettre fin à la relation clandestine qu'il entretient avec Jane depuis sept ans. Les choses seront accomplies. Jane et Paul feront l'amour pour la première et dernière fois dans la chambre du garçon. Après quoi lui s'en ira rejoindre sa fiancée, laissant Jane seule dans la maison vide... (éditeur)

Un petit roman plein de sensualité, de pudeur, 

On est plongé dans cette aristocratie d'après la guerre de 14 en Angleterre; mais on sent la fin d'une époque.

 

Des personnages attachants que l'auteur fait vivre en quelques phrases.

 

 

 

Posté par MartineR à 08:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
07 mai 2017

A voté

Source: Externe

 

Et le bulletin puant est parti à la poubelle!!

Posté par MartineR à 14:24 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
06 mai 2017

Ne pas se plaindre durant 5 ans après ....

 

Source: Externe

 

C'est trop facile après de se plaindre, de dénigrer; il faut réflechir avant !

 

Un vote blanc en Pologne & sa suite

 

Posté par MartineR à 13:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mai 2017

Bouquet & bouquet

 

Comme sovent je suis passée voir le fleuriste du marché, il m'a persuadé de prendre ces fleurs que je n'aime pas trop, mais je n'avais pas envie d'acheter des fleurs ayant parcouru des kms & des kms

Passons au bouquet:

DSCN1862[1]

 

 

 

DSCN1860[1]

 

 

C'est vrai que l'on dirait du papier crépon, et c'est pour ça que je n'aime pas trop.

DSCN1863[1]

 

 

 

 

DSCN1864[1]

 

 

 

DSCN1866[1]

 

 

DSCN1870[1]

 

Le bouquet de (beaux) restes est plus joli à mon avis.

 

 

 

Posté par MartineR à 12:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
03 mai 2017

POUR mais surtout CONTRE

 

 

Pourquoi je voterai POUR Emmanuel Macron, tout d'abord car je vote CONTRE Marine Le Pen & son parti d'extrème droite.

 

 

Source: Externe

 

 

  • Pour l'EGALITE, l'égalité entre toutes les personnes sur le sol français, Egalité des chances pour tous les enfants qu'ils soient en zone difficile, qu'ils soient sans papier, qu'ils soient roms, musulmans, catholiques ou d'aucune religion, parce que je crois à l'école comme ascenseur social
  • Pour la FRATERNITE en particulier avec ceux qui fuient les zones de guerre, de conflits,
  • Pour la LIBERTE, la liberté de circuler & d'étudier en France & hors des frontières; LIBERTE de la presse; liberté de lire ce que je veux de Libé au Figaro en passant par la Croix,le Canard & Charlie Hebdo

 

Je voterai pour que mes petits enfants étrangers à ce jour puissent obtenir systématiquement la nationalité française à 13 ou 18 ans; pour qu'ils aient le droit de manger sans porc dans les cantines sans se **goinfrer** de pain faute de produits protéinés & d'étudier comme tous les enfants de France.

 

 

Je voterai contre les extrémistes de funèbre passé pour un presque oncle qui a dû se faire appeler Maurice & non Moïse, en souvenir de sa mère qui avait fui les pogroms d'Odessa & réfugié dans le grenier de ma grand mère en région parisienne mais qui a préféré en sortir pour épargner sa famille & la mienne; mais la Gestapo l'a rattrapé & expédié comme un animal vers Auschwitz où elle fut gazée.

 

Source: Externe

Je voterai contre pour les cordonniers de la rue Brochant de mon enfance qui avaient un accent yddish si prononcé que je ne le comprenais pas mais qui disaient être contents d'être là; mais je ne comprenais pas alors.....

Posté par MartineR à 14:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
02 mai 2017

Délices aux pois

 

 

J'avais des pois chiche en boite, d'abord quelques uns dans une salade composée et ce midi des falafels au four donc sans friture que je ne fais jamais: un délice même si je les ai trouvé légèrement trop friables.

La recette est sur ce blog

 

Par contre pour broyer les pois j'ai d'abord essayé le mixer, puis le blender, en fait tout simplement le hachoir à herbes que j'ai depuis une trentaine d'années a été le plus performant. Beaucoup de vaisselle pour si peu !! 

 

DSCN1868[1]

 

 

Un repas simple, bon & équilibré

DSCN1869[1]

Posté par MartineR à 08:13 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
30 avril 2017

A lire pour savoir ce que gaullisme veut dire!

51HmPZ9gd0L__SS500_

 

Alias Caracalla de Daniel Cordier

Ce très gros pavé ( 907 pages ) écrit par le secrétaire de Jean Moulin a reçu le Prix Renaudot/essai en 2009 est passionnant car écrit à partir de souvenir tous vérifiés et confortés par les archives


<< Voici donc, au jour le jour, trois années de cette vie singulière qui commença pour moi le 17 juin 1940, avec le refus du discours de Pétain puis l'embarquement à Bayonne sur le Léopold II. J'avais 19 ans. Après deux années de formation en Angleterre dans les Forces françaises libres du général de Gaulle, j'ai été parachuté à Montluçon le 25 juillet 1942. Destiné à être le radio de Georges Bidault, je fus choisi par Jean Moulin pour devenir son secrétaire. J'ai travaillé avec lui jusqu'à son arrestation, le 21 juin 1943. Ces années, je les raconte telles que je les ai vécues, dans l'ignorance du lendemain et la solitude de l'exil. J'ai choisi pour cela la forme d'un " journal ", qui oblige à déplier le temps et à fouiller dans les souvenirs. Les conversations que je relate ont pris spontanément la forme de dialogues. Qu'en penser après tant d'années ? J'ai trop critiqué les souvenirs des autres pour être dupe de mes certitudes : là où finissent les documents, commence le no man's land du passé, aux repères incertains. Mais s'il est dans la nature d'un témoignage d'être limité, il n'en est pas moins incomparable : instantané du passé, il permet de faire revivre les passions disparues. J'ai consacré beaucoup de temps et de soins à traquer la vérité - elle seule donne un sens à une telle entreprise - pour évoquer le parcours du jeune garçon d'extrême droite que j'étais, qui, sous l'étreinte des circonstances, devient un homme de gauche. La vérité est parfois atroce >>

Je ne suis pas une passionnée d'histoire mais j'ai lu avec vraiment beaucoup de **passion** ce livre assez déroutant car on vit plusieurs années avec ce jeune homme bourgeois, maurrassien & royaliste qui va devenir le secrétaire de *Rex sans savoir qu'il était Jean Moulin. Il ne le saura qu'en 1944 !!!

On voit toutes les luttes et difficultés de ces hommes de l'ombre dans le quotidien inimaginable de nos jours.

Et moi qu'aurai-je fait??


PS: j'ai du beaucoup consulté Wikipédia et le site
de l'ordre de la libération pour mieux comprendre le chemin de la majeure des protagonistes bien que leurs noms me soient familiers ( j'ai + 60ans et mes parents en parlaient )

Posté par MartineR à 10:13 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
23 avril 2017

Il ne manque que le parfum

 

Photographies prises la semaine dernière un après midi de grand soleil.

 

DSCN1817[1]

 

 

Seringa & glycine 

DSCN1819[1]

 

 

 

 

DSCN1820[1]

 

 

DSCN1822[1]

 

 

 

DSCN1814[1]

 

 

DSCN1815[1]

 

 

 

 

DSCN1816[1]

Posté par MartineR à 07:50 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,
21 avril 2017

La tulipe (presque) noire

 

Jolies tulipes du marché.

 

 

DSCN1846[1]

 

 

 

DSCN1848[1]

 

 

 

 

DSCN1849[1]

 

Mercredi, elles étaient vertes & totalemet fermées.

Posté par MartineR à 10:23 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
18 avril 2017

Cas de conscience

 

Source: Externe

 

Pour avoir jeté à la mer le promoteur immobilier Antoine Lazenec, Martial Kermeur vient d'être arrêté par la police. Au juge devant lequel il a été déféré, il retrace le cours des événements qui l'ont mené là : son divorce, la garde de son fils Erwan, son licenciement et puis surtout, les miroitants projets de Lazenec. Il faut dire que la tentation est grande d'investir toute sa prime de licenciement dans un bel appartement avec vue sur la mer. 
Encore faut-il qu'il soit construit. (editeur)

 

Un livre très déroutant pour moi, du moins dans sa facture & son style.
Par contre une description psychologique très fine & poussée digne des plus grands

 

A vous de juger si vous êtes amenés à le lire!

 

Posté par MartineR à 08:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
17 avril 2017

Construction de ............nid

 

Nous avons oublié de faire élaguer les arbres de la résidence & les ramiers en sont tout heureux.

 

DSCN1835[1]

 

 

Le nid a été construit en quelques heures, Monsieur apportait des brindilles d'environ une vingtaine de centimes, tous étaient de la même grosseur & forme, Madame assemblait au fur & à mesure..

DSCN1837[1]

 

 

 

DSCN1842[1]

 

Depuis Madame est seule, & l'oeil mauvais; je l'obderve de mon balcon....

 

DSCN1844[1]

Posté par MartineR à 11:56 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
16 avril 2017

Trop fugace

DSCN1803[1]

 

 

Les journées des plantes

 

DSCN1804[1]

 

 

 

DSCN1805[1]

 

 

 

DSCN1806[1]

Posté par MartineR à 10:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
14 avril 2017

Lecture coup de coeur

 

Source: Externe

 

À Kalamaki, île grecque dévastée par la crise, trois personnages vivent l’un près de l’autre, chacun perdu au fond de sa solitude. Le petit Yannis, muré dans son silence, mesure mille choses, compare les chiffres à ceux de la veille et calcule l’ordre du monde. Maraki, sa mère, se lève aux aurores et gagne sa vie en pêchant à la palangre. Eliot, architecte retraité qui a perdu sa fille, poursuit l’étude qu’elle avait entreprise, parcourt la Grèce à la recherche du Nombre d’Or, raconte à Yannis les grands mythes de l’Antiquité, la vie des dieux, leurs passions et leurs forfaits... Un projet d’hôtel va mettre la population en émoi. Ne vaudrait-il pas mieux construire une école, sorte de phalanstère qui réunirait de brillants sujets et les préparerait à diriger le monde ?
Lequel des deux projets l’emportera ? Alors que l’île s’interroge sur le choix à faire, d’autres rapports se dessinent entre ces trois personnages, grâce à l’amitié bouleversante qui s’installe entre l’enfant autiste et l’homme vieillissant.

 

J'avais déjà bien aimé le Turquetto, mais içi l'auteur aborde la Grèce actuelle & antique, sans concession mais avec gentillesse pour les grecs qui ne savent plus que faire entre la dette, Bruxelles & ses injonctions mais aussi les passes droits institutionnalisés..

 

Toutes ses questions sont traitées avec le regard bienveillant d'un américain d'origine grecque.... qui se prend d'amitié & même d'amour pour un jeune garçon handicapé par des troubles autistiques.

 

Quand on sait que Metin Arditi est suisse d'origine juive séfarade, né en Turquie & marié avec une grecque, sans oublier ses illustres cousins français,bulgare (de langue allemande) ou suisses les Canetti: célèbres à plus d'un titre dans la littérature ( Elias ), la médecine (Voir là ) ou la variété; quel bel exemple de la mixité culturelle si décriée en ce moment

Lisez son entretien dans un média suisse: C'est là

Posté par MartineR à 11:31 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
13 avril 2017

Jumelage

DSCN1825[1]

 

 

 

DSCN1826[1]

 

 

 

DSCN1829[1]

 

 

 

 

DSCN1830[1]

 

 

 

DSCN1832[1]

 

 

 

 

Montages1

Posté par MartineR à 09:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :